couv-_the_war_for_korea.png

Quand je vous disais que je me diversifié: voici un texte complet sur la guerre de Corée. Je viens de terminer le tome 1, sachant que la suite (1950-51) vient à peine de sortir (1950-51). L'auteur a co-écrit une remarquable histoire de la 2GM, A War to Be Won

Ici un texte complet sur la période d'entre deux guerres de la Corée, un sujet qui, je crois n'a jamais été abordé si complètement ailleurs. Une réminiscence du séminal Embracing Defeat: Japan in the Wake of WWII, de John Dower, qui étudiait le Japon de 1945-53.

Si le texte de Millet est super sérieux et tout à fait lisible, il reste un petit peu difficile à suivre, surtout si, comme moi, vous ne savez rien de la politique coréenne, et avez tendance à mélanger Kim, Kim, Park, Kim et Rhee. Mais on finit par s'en sortir à mesure que les leaders meurent ou sont assassinés. On apprend surtout le défrichage improvisé de la politique américaine en Corée (le 38ème parallèle n'étant que le trait improvisé que fit un fonctionnaire US sur un atlas au lendemain de la reddition du Japon), la difficulté à manier un pays sans réel état mais fort de profondes dissensions. On réalise que les USA mettent sur pied une police et une armée qui sont immédiatement rivales (les communistes parvenant à infiltrer l'armée en force). On découvre que la guerre n'a pas débuté en 1950 mais plutôt en 1948, quand de multiples mutineries de l'armée déclenchèrent une quasi guerre civile et que les incidents frontaliers commencèrent à engager de larges unités. Et que, bon an mal an, il se déroule 2 élections à peu près démocratiques en 5 ans, la seconde ayant lieu un mois avant l'attaque du nord.

On suit aussi petit à petit la mainmise communiste sur le nord, totale dès 1948, et le renforcement de l'armée par des armes russes. On navigue parmi les factions du nord, voyant que celle qui s'empare du pouvoir est celle des exilés "russes" et que les exilés "chinois", et encore plus les "coréens", sont vite marginalisés.

On voit également que la Corée reste un sujet mineur pour tout le monde: les américains font d'abord le plan Marshall; Mao finit la guerre civile en 1949; Staline cherche d'abord à faire exploser une bombe atomique. On a l'impression que cette guerre se déclenche sans que quiconque anticipe qu'elle puisse devenir un affrontement sérieux.

Bref, beaucoup de bonnes choses. Un texte peu idéologique et basé sur les sources les plus modernes, mais légèrement aride (malgré quelques bons mots semés sans bruit au détour des paragraphes). Et on regrette l'absence d'une prise de recul le long des paragraphes narratifs. J'attends la suite, qui abordera les opérations militaires, avec intérêt.